MEMOIRES DE VIE

Le monde des fossiles parle du temps, à des échelles considérables, hors de portée des capacités de représentation, car tellement démesurées en regard d’une vie humaine. Il parle aussi de la capacité de résilience du Vivant, qui renaît et renaît encore, au fil des épisodes de destructions massives,  en inventant à chaque fois de nouvelles formes de vie, nous renvoyant dans certains cas, à l’altérité absolue.

Objets d’intérêt depuis des temps immémoriaux, les restes de pierre qui ont gardé formes animales rappellent que la vie a débuté dans les Océans avant de  se répandre à toute la surface de la planète, dans un irrésistible mouvement qui  surmonte tous les obstacles.

Le monde du Vivant peut-il être source d’inspiration pour inventer des stratégies de survie et d’adaptation ?

*Les images ont été réalisées au Musée des Confluences de Lyon, avec la collaboration de Didier Berthet, responsable des collections des Sciences de la Terre.

(Chaque photographie répond à une « identité scientifique » et  illustre un « point de vue artistique » qui suscite un questionnement.)

Site web réalisé par Claire Artemyz - Tous droits réservés, Paris 2019

  • Facebook Claire Artemyz
  • Instagram Claire Artemyz